MARIANNE MISPELAËRE

MESURER LES ACTES
dessin in situ, action performative de dessin
encre de chine sur mur, pinceau petit gris
dimensions variables
geste

action n°12 du 27 mars 2019, 256 min, Le carreau du temple, Paris

geste
geste

action n°11 du 29 juin 2017, 317 min, Rotondes, Luxembourg

geste
geste

action performative n°10 du 21 avril 2017, 347 min, Le Beffroi, Montrouge

geste

action performative n°09 du 25 septembre 2016, 240 min, centre d’art contemporain Les Tanneries, Amilly

geste

action performative n°08 du 05 décembre 2015, 266 min, Ancien musée de peinture, Grenoble

geste

action performative n°07 du 19 novembre 2015, 251 min, stadtmuseum Simonstift, Trèves D

geste
geste

action performative n°06 du 05 novembre 2015, 255 min, galerie Iconoscope, Montpellier

geste
geste

action performative n°05 du 07 mars 2015, 416 min, galerie du Théâtre de Privas

geste
geste geste
geste

action performative n°04 du 16 février 2013, 447min, espace du FRAC Lorraine, Metz

geste

action performative n°03 du 13 novembre 2012, 321min, Projektraum m54, Bâle CH

geste

action performative n°02 du 28 mai 2012, 457min, espace du DMC, salle 15, Mulhouse

geste
geste geste
geste

action performative n°01 du 08 mars 2011, 457min, espace du FRAC Alsace, Sélestat

gestegestegestegeste
geste
geste
geste

série de 12 éditions d'artiste auto-éditées
2 exemplaires tirés + 1éa
impression laser, dos carré collé
nombre de pages variable

Chaque action performative est archivée par la réalisation d’une édition d’artiste.
Une page correspond à une ligne tracée, donc à une minute écoulée ; l'épaisseur du dos
d'une édition est, en conséquence, plus ou moins large, et son nombre de page variable.
Imprimée toutes les soixante pages, une capture d'écran (de la vidéo enregistrant la performance)
matérialise chaque heure écoulée.