MARIANNE MISPELAËRE

ACTUALITÉS

Ô BOULÔT !
exposition collective
commissariat : Anne-Sophie Bérard
Maif Social Club ; Paris
du 18 janv. au 28 avril 18
actions performatives de dessin activées tous les samedis 14h-18h

PRIX AWARE
nominée en duo avec Tania Mouraud
commissariat : Hélène Guenin
exposition collective
musée des archives nationales ; Paris
du 24 janv. au 12 mars 18

VITRINE DU FRAC ÎLE-DE-FRANCE
en duo avec EXPOSERPUBLIER
FRAC Île-de-France ; Paris
du 7 fév. au 4 mars 18

ON VIT QU'IL N'Y AVAIT PLUS RIEN À VOIR
exposition personnelle
grand prix du 62e salon de montrouge
commissariat : Adélaïde Blanc
palais de Tokyo ; Paris
du 15 fév. au 18 mai 18

RÉSIDENCE À LA CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS DE PARIS
automne hiver 17

À VENIR

PHOTOGRAPHIE EN ACTE(S)
séminaire dirigé par Michelle Debat
INHA ; Paris
le 26 fév. 18 à 18h

1968 / 2018, DES MÉTAMORPHOSES À L'OEUVRE
exposition collective
commissariat : Laurence Dupouy-Veyrier, Sandrine Moreau, Mathilde Villeneuve, Christophe Cuzin, Philippe Quesne, Julien Duc-Maugé, Anaïs Kien
la terrasse ; Nanterre
du 16 mars au 26 mai 18

PRIX LEAP
exposition collective
rotondes ; Luxembourg /LU
du 23 mars au 15 avril 18

revue CUARTO : Architecture Playground
numéro sur le Visible
trilingue FR, EN, ES

[...] Avec la même justesse et sensibilité, Marianne Mispelaëre appréhende le dessin de l’échelle de la feuille de papier à celle d’un espace, même monumental. Son univers déploie à la fois un travail intime, précis, incarné, autour du dessin, tout comme une réflexion sur la notion du geste, de la trace, de la scansion d’une architecture par la ligne. [...]
Hélène Guenin, anciennement responsable du pôle programmation au Centre Pompidou-Metz

[...] De ce travail aigu, dans tous les sens du terme, émane une élégance générale qui provient notamment de sa recherche de simplicité : une sorte d’unité d’action, de lieu et de temps rappelle l’exigence classique, par des moyens divers, d’un simple mouvement d’eau à la surface du papier jusqu’à une performance très élaborée. L’engagement corporel de l’artiste dans celle-ci devient la forme d’une engagement plus large dans le dessin, comme langage et territoire, articulé jusqu’au texte, ou intuitif et immédiat, tracé, comme à l’origine, sur un mur.
Malgé — ou grâce à la rigueur du protocole établi par l’artiste, on pense à la phrase de René Char : «L’acte, même répété, est vierge.» [...]
Bernard Goy, inspecteur conseiller pour les arts plastiques de la DRAC Alsace


TEXTES CRITIQUES / expositions ; catalogues ; divers

Guillaume Lasserre ___La langue des signes de Marianne Mispelaëre, 2017 ___ français

Pedro Morais ___Les lignes de propagation de Marianne Mispelaëre, 2017 ___ français

Licia Demuro ___Gesti muti, 2017 ___ italiano

Emmanuelle Lequeux ___salon de Montrouge, 2017 ___ français | english

Claire Migraine ___Le dessin se lève, 2016 ___ français | english

Alex Chevalier ___Le geste au-delà du geste, 2016 ___ français | english

Élodie Stroecken ___kunstpreis Robert Schuman, 2015 ___ français | deutsch

Stéphane Le Mercier ___Silences compris, 2012 ___ français